Séminaire EHESS Histoire et Anthropologie de la Famille et de la Parenté

I : Mondes anciens et médiévaux

Organisé par Laurent Barry (ehess, las), Claire Chatelain (cnrs, crm), Isabelle Daillant (cnrs, erea-lesc), Michaël Gasperoni (cnrs, crm) et Jasmin Hauck (KU Eichstätt-Ingolstadt/Università Roma Tre)

1er et 3e jeudis du mois de 13 h à 15 h (salle 6, 105 bd Raspail, Paris),
du 15 novembre 2018 au 6 juin 2019

Le 20 décembre 2018, c’est Carole Avignon (Université d’Angers) qui y interviendra, sur le thème:

Ce que la bâtardise médiévale fait à l’opération généalogique occidentale. Filiations « à défaut » et rapports de parenté dans le Moyen Âge latin (xie-xve s.)

Résumé : Le contexte médiéval de l’étude invite à prendre en considération les spécificités des représentations chrétiennes de la parenté que la lecture d’Anita Guerreau-Jalabert, Enric Porqueres I Gené ou Laurent Barry permet de questionner comme objet anthropologique et historique tout ensemble. Empruntée quant-à-elle au titre d’une publication dirigée par Olivier Rouchon, l’expression « opération généalogique » permet ici de signifier les manières de concevoir et d’exprimer (en discours, en actes ou en symboles) l’articulation des positions généalogiques qui enjoint à chacun une position relationnelle de soi aux autres. Seront questionnées les incidences de la bâtardise, entendue comme qualification générique d’une filiation déficiente, marquée, en droit canon, par l’irrégularité du defectum de naissance, sur la manière de concevoir le fait généalogique. Le régime occidental de la parenté est-il renforcé ou au contraire perturbé par la prise en compte de ces filiations particulières ? La séance de séminaire sera l’occasion d’affiner les termes d’un questionnement en cours.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.