La sociabilité associative dans les campagnes mayennaises à l’honneur de la Fête de la Science

Par Christophe Tropeau, doctorant à l’Université Bretagne Sud

Dans le cadre de la Fête de la Science 2020, à Laval, Christophe Tropeau, doctorant en histoire contemporaine, a donné une conférence ouverte au public, le dimanche 4 octobre 2020. Il y a présenté une partie de ses recherches sur la sociabilité associative dans les campagnes mayennaises entre les années 1830 et les années 1930.

La conférence est intitulée « De la tête aux pieds » et tend à montrer la filiation qui existe entre les sociétés littéraires du début du XIXe siècle et les clubs sportifs, et en premier lieu ceux de football, du milieu du XXe siècle. D’une phase d’amplification du phénomène associatif, qu’incarnent les cercles et les sociétés de cure des années 1830-1840, on passe à une phase de nationalisation avec les associations musicales et les sociétés conscriptives à partir des années 1880, pour aboutir à une phase de généralisation du phénomène associatif, au début du XXe siècle, avec les clubs sportifs, mais aussi les amicales d’anciens élèves et d’anciens combattants. Chaque type d’associations considéré est, à son époque, le réceptacle d’une sociabilité, appréhendée sous l’angle de la convivialité, du lien social qui se crée pour le plaisir du lien.

Au-delà de la filiation entre les différentes générations d’associations, on observe une évolution de la sociabilité associative dans le rapport au corps social. De marqueur de distinction sociale, avec les cercles bourgeois et catholiques, elle devient vectrice d’intégration à la nation et au village, avec les fanfares et les sociétés de gymnastiques, puis génère une véritable individualisation, quand les membres des associations deviennent plus des adhérents que des sociétaires.

Enfin, au niveau de l’histoire régionale, on note, sur la période 1830-1930, une plus forte propension à s’associer dans le sud du département de la Mayenne que dans le nord, héritage d’une sociabilité angevine issue des cercles de la fin du XVIIIe siècle.

La sportive de Meslay-du-Maine
Source: Archives départementales de Mayenne, AD53_5FI138_0113

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search