Stéphane Tison (Le Mans Université) récompensé pour sa participation aux commémorations de la première Guerre Mondiale

Sur la photo : de gauche à droite.
Jean-Marc ROSCIGNI (DGS d'Ardenne Métropole), Stéphane TISON (Le Mans Université), Carole MARQUET-MORELLE (directrice du musée de l'Ardenne), Vincent CHAUMONT (Ardenne Métropole),  Boris RAVIGNON, maire de Charleville-Mézières et président d'Ardenne Métropole.

Sur la photo : de gauche à droite.
Jean-Marc ROSCIGNI (DGS d’Ardenne Métropole), Stéphane TISON (Le Mans Université), Carole MARQUET-MORELLE (directrice du musée de l’Ardenne), Vincent CHAUMONT (Ardenne Métropole),  Boris RAVIGNON, maire de Charleville-Mézières et président d’Ardenne Métropole.

Le Mardi 27 novembre 2018, le prix TERRITORIA de Bronze, dans la catégorie Culture, a été remis à Ardenne Métropole pour récompenser le cycle mémoriel organisé pour les commémorations de l’armistice 1918.

 Stéphane Tison, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université du Mans, chercheur au TEMOS, président du conseil scientifique du cycle mémoriel, faisait partie de la délégation d’Ardenne Métropole à l’Assemblée nationale.

 L’Observatoire National de l’Innovation Publique, sousla présidence de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités territoriales, organise depuis 1986 le Prix TERRITORIA. Celui-ci reconnaît et valorise les innovations de terrain des collectivités territoriales. 

Le caractère innovant du dossier a été mis en valeur par le besoin de transmission de la mémoire de manière inédite, locale, intergénérationnelle et symbolique.

Les objectifs fixés par Ardenne Métropole sur ce dossier de candidature, ont été présentés de la sorte :

– donner une ampleur nationale à la commémoration du 11 novembre 2018 à VRIGNE-MEUSE ;

– assurer la transmission et la pérennisation de la mémoire grâce au jeune public ;

– ancrer le cycle mémoriel dans la durée par le tourisme de mémoire.

Le jury du Prix TERRITORIA 2018, a qualifié ainsi le cycle mémoriel :   

Ardenne Métropole : « Les Ardennes, lieux de mémoire »

En cette année du centenaire de 1918, les territoires qui comptent des zones importantes de combat participent à la transmission de la mémoire. Le cycle mémoriel «11 novembre 1918 / 11 novembre 2018 : Augustin TREBUCHON, dernier poilu mort au combat. De l’ultime offensive à la paix des combattants» se décline en de très nombreuses actions culturelles, sur tout le territoire d’Ardenne Métropole : films, expositions, conférences, etc. La commémoration du 11 Novembre à Vrigne-Meuse, où un chemin de mémoire a été réalisé, a pris une ampleur nationale avec la présence de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, et le président de la république qui a passé une journée sur le territoire. La pérennisation de la mémoire s’est donc faite par des actions pédagogiques destinées au jeune public et par l’ancrage du cycle mémoriel dans la durée par le tourisme de mémoire qui se développe.      

Ce cycle mémoriel a permis de rappeler l’histoire de ce département complètement occupé pendant la Première Guerre mondiale de 1914 à 1918, les derniers combats qui y firent rage à Charleville-Mézières, Sedan, et particulièrement à Vrigne-Meuse, Dom-le-Mesnil et Flize, lieux de la dernière offensive menée sur le front occidental du 9 au 11 novembre.

Il comprend de mars 2018 à mars 2019 plusieurs cycles de conférences (environ 25 conférences), un cycle de ciné-débat (9 films), des projets éducatifs et une formation pour les enseignants de l’académie de Reims, plusieurs expositions, concerts, dont la création d’une œuvre originale, de nombreuses cérémonies, un colloque universitaire, etc. L’exposition organisée au Musée de l’Ardenne (Finir la guerre, 1918-1930) a reçu la visite du président de la République le 7 novembre 2018.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.