Traité de Femmes: la Recherche autrement

Alexandre Bougreau, M1 histoire, UA

En complément du séminaire consacré à “La disparition des institutions pour jeunes détenus aux XIXe et XXe siècles”, le public a pu assister, le jeudi 6 décembre à une représentation du spectacle Traité de femmes au Quatre, l‘espace culturel de l’Université d’Angers. Soutenu par le Programme EnJeu[x] et avec Nahema Hanafi, maîtresse de conférences en histoire moderne et contemporaine (TEMOS-Université d’Angers) comme conseillère historique, ce spectacle, créé par la compagnie de théâtre A la Tombée des Nues, retrace quatre siècles d’histoire de l’éducation des femmes, « Du théologien Fénelon au magazine Biba ».

Pendant une heure et demi, sont retracées avec dérision les grandes étapes de l’éducation des femmes. Entre pédagogie autour de l’histoire de l’éducation féminine et présentation, pleine d’humour, du travail de chercheur, Traité de Femmes s’impose autant comme une présentation d’un sujet d’actualité que comme une introduction décalée au monde de la recherche.

Servie par le dynamisme des deux comédiennes, Méléhane Girerd et Stéphanie Gaillard (en alternance avec Clémentine Julienne), et la mise en scène efficace de Servane Daniel, cette manière originale d’introduire le plus grand nombre au monde de la recherche est une belle réussite.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.