Sentir ou ne pas sentir ?

… Telle est la question posée par la chercheuse Véronique Mehl, maitresse de conférence en histoire grecque à l’Université Bretagne Sud et membre du laboratoire recherche TEMOS, lors d’une séance du séminaire du master « Pratiques de la recherche historique »